Les gaz lacrymogènes sont des substances qui, par leur action chimique, font pleurer. Qu’ils soient utilisés dans des bombes d’autodéfense en cas d’agression ou dans des grenades par les forces de l’ordre, lors de manifestations, ou dans le but de disperser les foules, les effets des gaz lacrymo ne sont jamais agréables pour ceux qui les respirent.

Quels sont les effets des gaz lacrymogènes ?

Les gaz lacrymogènes causent une irritation temporaire des yeux ou du système respiratoire, parfois des deux.

Lorsque vous avez respiré ce type d’agent actif à dose modérée, vous risquez ces effets :

  • Une simple gêne respiratoire
  • Des nausées voire des vomissements
  • Des spasmes
  • Des douleurs au thorax
  • Une irritation des voies lacrymales et des yeux
  • Une irritation des voies respiratoires

Si vous respirez à fortes doses des gaz lacrymogènes, ceux-ci pourraient vous causer en plus :

  • Des brûlures au premier ou second degré
  • Des lésions de la cornée
  • Des hémorragies oculaires
  • Une nécrose des tissus de l’appareil digestif et des voies respiratoires
  • Un œdème pulmonaire
  • Une hémorragie interne

Il est également rapporté plusieurs décès, causés lors d’utilisation en lieu clos, et à de très fortes doses, par exemple lors du siège de Waco au Texas en 1993.

Il est également intéressant de noter que les effets sont plus forts lors d’un temps chaud et humide.

Que faire lorsque vous avez respiré du gaz lacrymogène ?

Si vous avez été gazé, vous allez probablement tousser et avoir les yeux qui pleurent très rapidement. Cependant, il existe quelques gestes simples qui pourront éliminer plus vite les effets désagréables des lacrymogènes.

Les gestes à faire en priorité

Lorsque vous avez été exposé à du gaz lacrymogène, il est nécessaire de vous éloigner au plus vite de la zone contaminée, cependant, restez le plus calme possible, sans paniquer. En effet, si votre rythme cardiaque reste modéré, les effets dureront moins longtemps.

Il est cependant très fortement déconseillé de vous frotter les yeux ou de toucher votre visage, vous risqueriez d’accentuer les douleurs.

Eliminer les effets du gaz

Lorsque vous avez reçu de la bombe lacrymogène dans les yeux, il est indispensable, si vous en portez, de faire retirer vos lentilles par une personne ayant les mains propres, et n’ayant pas été exposées aux produits. En effet, ceux-ci peuvent se glisser entre votre lentille et votre oeil et vous causer des douleurs intenses. Vos lentilles seront bonnes à jeter à la poubelle, car elles seront contaminées.

Vous devrez également nettoyer vos yeux au plus vite, de préférence avec une solution dédiée à cet effet, avec du sérum physiologique, ou à défaut avec de l’eau claire en très grande quantité, une quantité trop faible pourrait accentuer les douleurs.

Si vous en ressentez l’envie ou le besoin, cracher ou vous moucher ne pourra que vous aider à réduire le désagrément.

Ensuite, et dès que possible, lavez soigneusement toutes les parties de votre corps ayant pu être en contact avec les produits lacrymogènes. N’hésitez pas à utiliser un produit décontaminant spécifiquement dédié à cet effet, si vous en avez.

Attention : les femmes enceintes, personnes âgées ou enfants en bas âge ayant été en contact avec du gaz lacrymogène doivent consulter un médecin de toute urgence.

Nettoyer vos vêtements

Si vous avez été exposé a du gaz lacrymogène, vous devrez vous changer au plus vite, et surtout, nettoyer les vêtements que vous portiez lors de l’exposition.

Passez-les ensuite à la machine à laver pour faire disparaître toute trace de produit irritant.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous changer, utilisez au plus tôt un produit décontaminant destiné à atténuer les effets des substances lacrymogènes.

N’hésitez pas en cas de doute à consulter un médecin dans les plus brefs délais.

Comment se protéger des gaz lacrymogènes ?

Si vous savez que vous risquez d’être exposé à des gaz lacrymogènes, par exemple avant de partir en manifestation, vous pouvez vous équiper en conséquence, et réduire le risque de douleurs.

Il est déconseillé de vous appliquer du maquillage ou des lotions hydratantes si vous savez que vous risquez d’être exposé aux lacrymogènes, qui pourraient se fixer plus facilement sur la peau.

Le meilleur atout contre les gaz lacrymogènes est le masque à gaz, cependant, il est considéré comme une arme de catégorie A2 en France, et sa détention est soumise à des restrictions. De plus, un masque à gaz cache votre visage, ce qui pourrait vous valoir un passage en garde à vue, car vous seriez en infraction avec la loi du 31 octobre 2011, qui interdit la dissimulation du visage dans l’espace public.

Vous pouvez remplacer le masque à gaz par des lunettes de plongée ou un masque de ski, qui couvrent intégralement vos yeux, accompagné d’un foulard ou d’un mouchoir, que vous pourrez imbiber de vinaigre ou de jus de citron. L’acidité de ces liquides aide à filtrer les gaz que vous respirez.

Les gaz utilisés comme lacrymogènes sont plus lourds que l’air, vous pouvez également essayer de vous mettre en hauteur pour atténuer leurs effets.