Le marché de l’automobile en France a connu à une période constante qui tendait plus vers la baisse. Cependant, ces dernières années une hausse considérable a été notée notamment entre 2014 et 2016. La croissance est continue avec le nombre important de véhicules immatriculés cette année et la part de marché des groupes français. Zoom sur le secteur de l’automobile français.

L’augmentation des véhicules immatriculés

Au mois de juin, le nombre de véhicules immatriculés est estimé à 252.222, ce qui démontre que le secteur de l'automobile français est sur une bonne dynamique. La hausse est notamment notée pour les voitures neuves avec un taux de +9,2 % en données brutes d’après une comparaison selon un nombre de jours égal à celui de juin 2017. Entre janvier et avril, la hausse constatée est à hauteur de 4,7 %.

En ce qui concerne les véhicules utilitaires légers qui englobe les voitures particulières et celles prenant en charge moins de 5,1 tonnes, leur majoration est de 8,3 %. Une valeur qui vient se positionner en tête de classement des meilleures croissances observées cette année. En l’espace de six mois, l’augmentation reste conséquente soit une hausse de 4,73 % avec 1, 43 million de véhicules. La croissance du marché immobilier en France est par conséquent constant depuis 2014. Le groupe Citroën par exemple a vu 270 000 de ses véhicules immatriculés en 2017. Si vous souhaitez acheter une Citroën d'occasion, vous trouverez certainement parmi ceux en circulation.

La part des groupes automobiles

La bonne dynamique du marché de l’automobile de l’Hexagone permet aux fabricants français de gagner des parts de marché. Une progression importante égale à 16, 51 % a été enregistrée pour le groupe PSA pour les six premiers mois. L'intégration d’Opel a cependant une influence de taille dans cette avancée significative. On note également un accroissement des parts de marché du groupe Sochaux avec + de 5, 9 %. Au sein du groupe PSA, on remarque une progression délicate du groupe Citroën qui enregistre +2,9 % et une progression significative de Peugeot à +7,1 %. L'évolution la plus importante, cependant, est effectuée par le groupe DS avec +19,4 %. La santé financière de DS est par conséquent sur une très bonne lancée notamment avec le lancement de son nouveau produit prévu en fin d’année.